Le rétro au menu

Vaisselle de grand-mère, blanquette, poule au pot, come back des bouillons traditionnels et de la conserve en bocal… le goût du passé adapté aux canons actuels fait son grand retour dans nos vies comme en cuisine. Sommes-nous passés de retour vers le futur à un aller simple dans le passé ? À coups de « c’était mieux avant », courrons-nous le risque de ne plus réinventer l’avenir ?  

Un retour aux plaisirs simples

Le « tradi », longtemps considéré passéiste et ringard est devenu la valeur refuge de notre époque. Face à une alimentation toujours plus fonctionnelle, à l’heure incertaine des steaks artificiels, des insectes et de la nourriture en poudre, les recettes traditionnelles font acte de résistance. Comme une madeleine de Proust, elles nous plongent dans un passé réconfortant. Elles nous rassurent dans leur capacité à revendiquer notre appartenance à une culture et à toucher à un patrimoine et des valeurs communes.

 

Qui aurait cru que le filet mignon, le bœuf bourguignon et le hachis parmentier seraient classés dans le top 3 des recettes préférées de 2018* ? Une enquête réalisée récemment avec l’application Youmiam révèle que les recettes « tradi » génèrent trois fois plus d’engagement que la normale auprès des jeunes adultes !

 

En témoignent l’ouverture de bars à bouillon à New York, Londres et Berlin ou encore le succès du restaurant « Nos grands-mères ont du talent » près de la Gare Montparnasse à Paris qui met à l’honneur des recettes traditionnelles tout en employant les seniors. Quenelles de brochet, chou farci ou potée sont de retour sur les cartes de grands restaurants français. Un mouvement hédoniste qui mise sur des valeurs sûres qui ont fait leurs preuves à travers les siècles.

Le Bouillon Pigalle – Quand la hype se la joue tradi

Le Bouillon Pigalle – Quand la hype se la joue tradi

On passe finalement de la bistronomie (la brasserie gastronomique bouregoise où s’exécute un travail créatif de chef cuisinier) à un retour à la cuisine traditionnelle faubourgeoise (comme le montre la réouverture du Bouillon Pigalle, la renaissance d'une cantine ouvrière de la Belle Époque).  Pourquoi chercher plus loin quand nos aînés avaient tout compris ? Pourquoi faire des desserts compliqués quand une bonne mousse au chocolat remportera toujours les acclamations des convives ? Comme le dit si bien mamie, c’est dans les vieux pots que l’on fait les meilleures confitures !

Chez Mamie, le resto du chef Jean Imbert ouvert avec sa super Mamie

Chez Mamie, le resto du chef Jean Imbert ouvert avec sa super Mamie

Une réponse aux produits ultra-transformés

En quête de mieux manger, la génération des Millennials cuisine d’avantage que la précédente. Leurs parents, les baby-boomers, se sont jetés sur les innovations de l’industrie agro-alimentaire, consommant des plats préparés remplis de sel, de sucre et de conservateurs et adoptant le micro-ondes comme mode de cuisson privilégié. A l’inverse, les Millennials reviennent aux habitudes de consommation de leurs grands-parents. Dans les supermarchés, ils plébiscitent les fruits et légumes de saison, privilégient le local, accueillent avec entrain l’arrivée du vrac, boudent le plastique, ressortent les bocaux du placard, …

 

Ce retour à une alimentation essentielle peut aussi se lire comme une forme de résistance à l’industrialisation à outrance, aux produits nocifs qui ont été mis dans tout ce que nous consommons au quotidien. Outre la dimension environnementale indéniable de ces nouveaux modes de consommation, c’est son corps que l’on veut protéger tout autant que la planète.

Loop, la plateforme e-commerce qui réinvente la consigne d’antan

Loop, la plateforme e-commerce qui réinvente la consigne d’antan

Alors, le rétro en cuisine, symptôme d’un repli sur nous-même ? Refus de se tourner vers l’avenir ? A y regarder de plus près, passé et innovation se conjuguent pour répondre avec bon sens aux enjeux du monde actuel. La consigne d’antan revient dans sa version e-commerce (Loop), les fraises poussent non plus dans le champs du voisin mais à la verticale dans des fermes urbaines (Agricool) et les conseils de grand mère s’échangent sur des plateformes digitales (astucesdegrandmere.com). De quoi envoyer Mamie dans le turfu !